Etudes & Recherche

Enquête Globale : Sentiment des Prestataires de Bureaux Flexibles #3

Partager

06/08/2020

En avril, nous avons lancé notre "Enquête Globale : Sentiment des Prestataires de Bureaux Flexibles" afin de mieux comprendre l'impact du COVID-19 sur le secteur des bureaux flexibles dans le monde. Nous avons également mené l'enquête en mai et sommes maintenant en mesure d’avoir une bonne vision de l’évolution du secteur avec les données que nous avons recolté. Dans l'ensemble, nous avons constaté que les prestataires de bureaux flexibles à travers le monde sont nettement plus positifs sur les perspectives du secteur par rapport à avril, avec 41 % d'optimistes sur les perspectives pour les trois prochains mois, contre seulement 25 % en avril. Le sentiment à long terme s'est également amélioré, 79 % des prestataires de bureaux flexibles sont optimistes quant aux perspectives du secteur pour les 12 prochains mois, contre 64 % seulement en avril.

Le ressenti s'améliore, et pour cause. Globalement, les demandes sont revenues à 44 % des niveaux normaux, contre 20 % en avril et 28 % en mai. C'est en Europe que la reprise des demandes et des recherches de bureaux est la plus forte. La proportion de membres qui ne renouvellent pas leur contrat est la plus élevée aux États-Unis, avec 28 % contre 14 % en Europe.

Le taux d'occupation avant le COVID 19 était de 81 % au niveau mondial et les prestataires s'attendent à ce que le taux d'occupation soit de 64 % à la fin du mois d'août. Les gens commencent à revenir au bureau, avec un taux d'occupation des immeubles de bureaux flexibles de 41% en Europe et de 26% aux Etats-Unis.

Il est encourageant de constater que les membres sont moins nombreux à demander une réduction de loyer, 27 % d'entre eux ayant demandé une aide au niveau mondial en juillet, contre 31 % en mai. Les formes les plus courantes d'allègement du loyer sont les suivantes : un mois avec une réduction de 20 à 50 %, un mois avec une réduction de 5 à 20 % et deux mois avec une réduction de 5 à 20 %.

La plupart des demandes de bureaux flexibles proviennent actuellement d'entreprises qui souhaitent réduire leurs effectifs par rapport à un bail, suivies par les bureaux de banlieue, les travailleurs souhaitant travailler plus près de chez eux. La deuxième source de demande la plus importante est due à l'espace supplémentaire nécessaire pour tenir compte de la distanciation sociale.

La période actuelle est encore difficile pour les espaces de bureaux flexibles, mais il y a des signes prometteurs de reprise, en termes d'augmentation des demandes de renseignements, de diminution du nombre d'entreprises demandant une réduction de loyer, d'augmentation du taux d'occupation des immeubles et d'amélioration du ressenti vis-à-vis du secteur.

Vous pouvez consulter le rapport en cliquant ici.

Méthodologie

  • Notre analyse s'appuie sur 20 espaces de bureaux flexibles dans le monde, situés en France, en Allemagne, en Irlande, en Espagne, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, aux États-Unis et au Vietnam.
  • Les données ont été recueillies par le biais d'un sondage en ligne que nous avons envoyé par mail aux prestataires de bureaux flexibles.
  • Les données ont été recueillies entre le 13 et le 20 juillet 2020.
  • Un "membre" est défini comme un accord d'adhésion. Il peut s'agir d'une personne ou d'une convention d'adhésion pour 150 personnes.